Tu te demandes pourquoi tu utilises l’alimentation comme béquille émotionnelle ? Et tu ne sais pas comment te détacher de ce schéma ? Voyons ensemble pourquoi nous sommes attirés par la nourriture afin d’acquérir des clés pour faire face à ce comportement 👌

L’alimentation émotionnelle, un héritage biologique

Retournons un instant dans le passé, à l'époque de nos ancêtres qui vivaient au cœur de la nature pour mieux comprendre notre comportement alimentaire 👀
Leur cerveau, ce génie de la survie, s’est programmé naturellement pour les inciter à chasser, cueillir et leur faire ressentir une satisfaction lorsqu’il mangeait quelque chose de gras / sucré. Pourquoi ? 👉Parce-que ces aliments étaient rares, précieux et synonymes d’énergie pour rester en vie. Ressentir du plaisir en les trouvant était un moyen pour notre cerveau de garantir qu’ils en chercheraient encore et encore, assurant ainsi leur survie.

Cette quête d’aliments riches et qui faisaient du bien émotionnellement était un atout autrefois : c’est peut-être ce qui nous permet d’être là aujourd’hui. Cependant, dans notre réalité d’aujourd’hui où les supermarchés sont jamais très loin, cette programmation biologique a moins de sens. Mais notre cerveau n’a pas eu reçu la mise à jour, alors il continue à suivre ce script 👇

Cycle comportement alimentaire

Comprendre ce phénomène biologique ne te permet pas de décomplexer un peu ? 👉 Ce n’est pas de ta faute, ton cerveau suit simplement son instinct ancestral !

L’alimentation émotionnelle, un héritage de l’enfance

C’est donc un fait 👉 quand on donne quelque chose de sucré au cerveau, il a un pic de plaisir 😍 La difficulté est que l’on a abusé de ce pic de kiff, et ce, dès notre plus jeune âge !

Nous connaissons toutes et tous cette scène : la chute et le biscuit pour consoler, la tristesse d’un enfant et les bonbons à la rescousse. Et à travers ces expériences qui se répètent, une association se crée entre la nourriture et le réconfort émotionnel. C’est comme si nous apprenions que la nourriture était une sorte de potion magique capable de transformer quelque chose de désagréable en agréable.

Et c’est ainsi que cette potion magique peut devenir un piège : elle peut nous emprisonner dans un cycle où chaque montée émotionnelle est suivie d’une quête de réconfort à travers l’alimentation. Et cela peut devenir complètement inconscient.

C’est pourquoi, apprivoiser son monde émotionnel est essentiel pour retrouver un équilibre dans son comportement alimentaire.

3 clés pour équilibrer l’alimentation émotionnelle

👉 Prendre conscience de ses émotions

Les émotions, ce sont ces messages envoyés par ton corps pour t’adapter à une situation qui peut être réelle ou imaginaire. Tu sais, tous ces scénarios que tu t’inventes dans ton esprit et qui génèrent un pic émotionnel ? 🤯
Une émotion est toujours associée à une réaction physiologique : un coup de chaleur, des mains moites, la gorge qui se serre, la mâchoire qui se tend, le ventre qui se noue, etc. Il est important de noter que même si les émotions sont universelles, les réactions physiologiques qu'elles engendrent peuvent varier d'une personne à l'autre. Pour prendre davantage conscience de son monde émotionnel, il est utile de faire un “body-scan” en prenant quelques instants pour observer ses sensations corporelles et les émotions associées. 👀
Mais, je sais à quel point ça peut être difficile d’appuyer sur “pause”, quand l’envie de manger est là, et c’est tout à fait normal. Alors, dans un premier temps, tu peux prêter attention à tes émotions à d’autres moments de la journée. Par exemple, avant d’aller te coucher, ou sur le chemin de retour du travail : prends quelques minutes pour ressentir ce qu’il se passe dans ton corps et nommer l’émotion.
Tu peux également utiliser la roue des émotions : le vocabulaire lié au monde émotionnel est vaste, il y a un tas de nuances et cette roue les met en avant 👇

Je découvre la roue des émotions

👉 Identifier les schémas répétitifs

As-tu essayé d’observer les moments où tu as recours à une alimentation compulsive ? Est-ce lié à un jour particulier de la semaine, à une heure précise, ou à des situations spécifiques qui déclenchent certaines émotions ? Un moment où tu te sens fatigué / stréssé ? Y a-t-il des pensées récurrentes qui te poussent à manger comme “je me sens seul.e”, “je suis pas nul.le”, “je ne suis pas aimé.e” ?
👉 En observant ces schémas, tu peux anticiper ces situations et prendre du recul lorsque l'envie de manger surgit. Et tu pourras de mieux en mieux, faire un pas de côté : “Ok là j’ai envie de manger parce que …, qu’est-ce que je fais ? il y a t’il autre chose que je peux faire ?”

👉 Nourrir la faim du coeur

Manger en réponse à une émotion pouvant aussi être appelée la “faim du coeur” est OK : cette faim a aussi le droit d’être nourrie 😊 La difficulté est, qu’en tant que mangeur compulsif, nous avons plutôt tendance à la gaver, en mangeant de grandes quantités alimentaires. Et si tu essayais quelque chose de différent ? 👉 Offre toi un moment pour répondre à cette faim émotionnelle de manière plus consciente. Choisis des aliments qui te font vraiment plaisir, dispose-les dans un plat / dans ta plus belle assiette, installe toi confortablement, prends le temps de mastiquer, savourer et de vraiment apprécier cette nourriture que tu offres à ton coeur. De cette manière, tu agis avec la véritable intention de prendre soin de toi.

Ces trois clés que je t’ai partagé - la conscience émotionnelle, la reconnaissance des schémas répétitifs, et la réponse intentionnelle à la faim émotionnelle - te serviront de guide pour retrouver un équilibre dans ton comportement alimentaire. Et n’oublie pas : tu fais du mieux que tu peux ! 👌

Laetitia challemel du rozier, Coach Naturopathe

Laetitia Challemel du Rozier

Coach, Naturopathe et praticienne EFT spécialisée dans la relation à l'alimentation

Découvre l'accompagnement